"Gamme de 7", 1964 - 1967

La « Gamme de Sept » est à l'origine un système de notation conventionnel qui doit permettre de présenter simultanément les différentes qualités de l'expression du corps humain :

- Acteur                expression vocale parlée
- Chanteur            expression  vocale pure
- Danseur             expression  gestuelle pure
- Mime                 expression gestuelle parlée

Le chant et la danse sont considérés comme des expressions pures. La parole discursive et le mime comme une version réaliste  du chant et de la danse. Nous les avons désignés :

Expression vocale parlée ou expression vocale pure et de même expression gestuelle parlée ou expression gestuelle pure.

Ces différentes notes peuvent finalement former une « Gamme de 7 ».
Un seul personnage central peut être considéré comme un double lien à la fois geste parlé - vocale parlée - et vocale pure.

 Par exemple :

Danseur
Mime
Acteur
Chanteur
Danseur
Geste pur
Geste parlé
Vocale parlé
Vocale pure
Geste pur

La combinatoire est ouverte et suppose de multiple possibilités, nuances ou applications.

Le vidéo-ballet « Gamme de 7 » reprend le principe de graduations exposé pour la « Gamme de 7 »  originelle et autorise une organisation arbitraire.

Elle pourra éventuellement être adaptée uniquement au seul langage gestuel.

De plus les personnages pourront  être éventuellement doublés, par exemple 5 hommes et 5 femmes, ou  encore triplés.

La gestuelle va du style le plus réaliste au plus transposé fonction d'un espace novateur ou du jeu auquel il est fait référence.


Diaporama

"Gamme de 7"
Vidéo ballet-spectacle de Jacques Polieri. Gestuelle de Maximilien Decroux. Musique de Iannis Xenakis.